Les quatre phases du cycle menstruel

Le cycle menstruel féminin se découpe en quatre phases, que j’aime à rapprocher des quatre saisons de la nature : l’hiver, le printemps, l’été et l’automne du cycle.

Chaque phase correspond à un état physique, émotionnel, ainsi qu’à une période, fertile ou infertile. Cela peut t’être utile si tu souhaites renouer avec ton corps, mais aussi si tu cherches à tomber enceinte ou, au contraire, à avoir une contraception naturelle.

Alors, comment savoir dans quelle phase tu te situes ?

La phase menstruelle : les règles

Ton cycle commence au premier jour de règles. Comment reconnaître ce moment ?

Il s’agit de pertes de sang rouge clair, vif, liquide. Il peut arriver d’observer des pertes brunes, marron, à tout moment de ton cycle : il s’agit alors de « spotting », et non pas de l’arrivée de tes règles.

L’hiver du cycle dure pendant toute la durée des règles. C’est une période a priori infertile, dans laquelle tu peux ressentir de la fatigue physique et émotionnelle.

La phase pré-ovulatoire

Tu entres dans cette période dès lors que tu observes de la glaire cervicale (les « pertes blanches ») sur tes sous-vêtements ou lors de ton passage aux toilettes. Tu as un doute sur ton observation ? Il existe une petite astuce simple pour t’aider à reconnaître la glaire cervicale.

C’est dans cette phase que s’ouvre ta fenêtre de fertilité. La probabilité de tomber enceinte lorsque tu as un rapport sexuel non protégé grandit.

L’ovulation

Autour de l’ovulation, la glaire cervicale devient plus élastique, transparente, fluide, comme du blanc d’œuf. Ta température basale (aka ta température au réveil) augmente « significativement » (je mets des guillemets car il faut regarder au centième près).

Tu es super fertile au moment de l’ovulation. Si tu veux avoir un bébé, c’est le meilleur moment. Si tu es en mode contraception, tu peux redoubler de vigilance.

La phase prémenstruelle ou phase lutéale

Tu peux voir ta glaire cervicale devenir collante, pâteuse, jaunâtre, ou bien disparaître complètement. Ta température reste haute pendant toute la phase lutéale.

Une fois l’ovulation passée, tu es infertile à 100%. Niveau mental, c’est un peu chahuté : émotions à cran, difficulté à te concentrer, fatigue… La phase lutéale dure en moyenne une dizaine de jours. Juste avant l’arrivée des règles, tu pourras observer une chute de températures.

Conclusion

En somme, pour savoir où tu en es dans ton cycle, tu pourras te fier à :

mais tu pourras aussi être attentive à :

  • ton ressenti physique
  • tes émotions

Et toi ? Est-ce que tu sais où tu en es dans ton cycle actuellement ? Partage ta réponse en commentaire en bas de cette page 🙂

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.