Si tu lis ces lignes, tu as peut-être déjà entendu parler de la fameuse « montée de températures » ⬆️🌡️ qui annonce que ton ovulation est passée ? Si cette notion te semble nouvelle, ou pas très claire, je t’invite à lire cet article dans lequel j’explique le rôle de la température dans ton cycle féminin. Et dans ta fertilité (entre autres).

Petit rappel sur la validation de l’ovulation

Si je devais prendre un raccourci, je te dirais :

Quand tu as observé 3 températures hautes de suite, ET que ta glaire cervicale a changé d’aspect 🟡 (devenue collante, grumeleuse, jaune…) ou disparu 👀, ça veut dire que tu es entrée en phase post-ovulatoire infertile.

Et donc, si tu es en mode « contraception »

A PRIORI, tes rapports sexuels à venir sont « safe » (en tout cas en terme de risque de grossesse). Je dis « a priori » car, pendant ton apprentissage, je te conseille de continuer à te protéger avec une méthode barrière par exemple, ou bien à faire valider ton ovulation par une conseillère en symptothermie. Pas de risques à prendre.

Si tu es en mode « projet bébé »

Tes rapports sexuels à venir pendant ce cycle n’auront pas vraiment de chance d’aboutir à une grossesse, puisque l’ovulation est considérée comme passée.

Si tu es en mode « je me connecte à mon cycle »

La phase post-ovulatoire s’appelle aussi « phase lutéale » (ça vient du nom de l’hormone dominante, l’hormone lutéinisante). Je prendrai le temps de te la présenter en bonne et due forme dans de futurs articles. En quelques mots, tu peux t’attendre à une période où tes émotions et ta sensibilité peuvent être mises à rude épreuve. C’est quand même super pratique de pouvoir les anticiper en suivant son cycle !

– Merci pour ce petit rappel 🙏, ça fait du bien de se rafraîchir la mémoire !

– Avec plaisir, c’est quand tu veux 😇

Alors maintenant, tout le monde se le demande : comment fait-on pour se dire « tiens, je crois bien que j’ai vu un rominet une montée de températures ! » ?

La ligne de base = le Plateau « bas »

Avant de pouvoir observer une montée, il faut un point de départ, une référence. En symptothermie, on va parler d’une ligne de base, ou d’un plateau bas.

C’est pour ça que tu prends tes températures tous les jours dès ton entrée en phase fertile. Ça va te permettre d’établir une température relativement stable observée plusieurs jours de suite.

Comment tirer cette ligne de base ?

Tu prends donc ta température chaque jour au réveil. Puis tu regardes 6 jours en arrière.

Si ta température du jour est plus élevée que ces 6 jours de minimum 0.05°, tu tires le plateau bas (sur la température la plus haute), et tu as ta 1ère température haute. Sur ton cyclogramme, ce sera ta première étoile.

Oh nooon, respire un bon coup, on va reprendre chaque bout de phrase avec un petit dessin, tu verras, c’est encore mieux qu’un doliprane.

Pose-toi quand même tranquillement et pense bien à regarder le cyclo au fur et à mesure que tu lis mes explications. D’accord ? 🙂 Allez c’est parti.

Voilà ce qui doit attirer ton attention :

  • Dès que tu vois ta température monter, tu regardes la température des jours précédents.
  • Si ta température dépasse les 6 derniers jours de minimum 0.05°, c’est BINGO.

Rien de mieux qu’un exemple

Tu prends donc ta température tous les jours au réveil, tranquille. Dès que tu vois qu’elle augmente, tu regardes en arrière :

Courbe de températures et ligne de base
  • Jour 9, ça a monté de 36.25° à 36.5° : bon, on n’a pas assez de recul pour tirer un plateau bas (il nous faut 6 températures « stables » derrière nous, et là, on n’en a que 3). On continue.
  • Après, c’est stable, ça descend même. Rien à déclarer.
  • Jour 15, ça monte un peu, de 36.3° à 36.4°. On regarde 6 jours en arrière : on est plus bas que les jours 9 à 13. Pas de ligne de base à dessiner.
  • Jour 17, de nouveau une montée à 36.45°. Mais sur les 6 jours précédents, on est plus bas que Jour 11.
  • Jour 18 : 🔔 montée à 36.65° 🔔. Les 6 jours précédents, on était à max 36.45°. On a donc largement dépassé (+0.20°). C’est le signe d’une première vraie température haute (étoile). On peut donc tracer notre ligne de base sur les 6 jours d’avant, à 36.45°.

Prends ton temps. Relis les explications avec le dessin si besoin. Est-ce que ça t’a aidé.e ? 🙂 Ça va ? Si tu as la moindre question, viens en commentaires tout en bas de l’article et je ferai de mon mieux pour que tu comprennes comment tracer ce plateau bas.

Après cette première partie qui a chauffé la salle, on va passer au clou du spectacle, la star de cet article…

La montée de températures

On a déjà une première température haute. C’est un très bon début, on s’engage a priori vers la phase post-ovulatoire !

Mais pour être certain.e que l’ovulation est bien passée, tu dois avoir MINIMUM 3 températures hautes.

Voici ce sur quoi tu dois porter ton attention :

Il faut minimum +0.05° pour la 1ère étoile et minimum +0.20° pour la dernière étoile.

Un exemple pour la route

La montée de températures
  • On reprend à partir du Jour 18 : il nous faut minimum +0.05° par rapport à la ligne de base. La 1ère température haute est donc validée comme on l’a vu plus haut.
  • Jour 19 : ah mince, c’est redescendu, on n’atteint pas les +0.05°. Pas d’étoile ce jour-là. On reste super attentive le jour suivant.
  • Jour 20 : boum, on est à 36.75° (+0.30° par rapport à la ligne verte). C’est notre 2ème température haute, sans aucun doute. 2ème étoile : validée.
  • Jour 21 : pour valider la 3ème température haute, il faut cette fois minimum +0.20° par rapport au plateau bas. A 36.80°, on y est. 3ème étoile validée.

Dès la 3ème étoile validée, tous les critères sont au vert côté température.

Il faut toutefois TOUJOURS un double contrôle avec la glaire cervicale pour confirmer que l’ovulation est passée, et qu’on entre en phase infertile.

Le double contrôle avec la glaire cervicale

double contrôle température et glaire cervicale

C’est la toute dernière étape indispensable qui va te permettre de valider ton entrée en phase infertile. En symptothermie, la glaire cervicale est tout aussi importante que la température. Donc 3 étoiles mais une glaire cervicale encore fertile = ça ne compte pas.

Voici ce qu’il faut côté glaire cervicale :

  • Mon étoile comptera parmi les 3 températures SEULEMENT si la glaire cervicale a changé d’aspect (collante, grumeleuse, jaune) ou si elle a disparu. Avec la fondation Symptotherm, on peut la représenter sur le cyclogramme par une étoile pleine, comme sur les exemples plus hauts.
  • Mon étoile ne sera PAS complètement validée si j’observe encore de la glaire cervicale fertile (blanche, crémeuse, ou blanc d’œuf, étirable). Avec Symptotherm, on la représente en général avec une étoile creuse.

Exemple d’une ovulation clairement validée

Ovulation validée par la montée de températures et la glaire cervicale : BRAVO !

Comment ça se passe si j’ai de la glaire cervicale fertile pendant la montée ?

S’il y a encore de la glaire cervicale fertile pendant ta montée de températures, on va observer les 2 acolytes PENDANT 5 JOURS (au lieu de 3).

A la 5ème étoile creuse (montée validée mais glaire fertile), tu entres en phase post-ovulatoire… mais par la petite porte. Autrement dit : si j’étais toi, en mode contraception, je continuerais de me protéger au cas où.

Exemple d’ovulation validée… mais attention

Ovulation validée en théorie MAIS à prendre avec des pincettes car la glaire cervicale est encore fertile

Ce qu’il faut retenir

D’abord : BRAVO à toi d’avoir lu cet article en entier !

Ce n’est pas grave si tu n’as pas tout compris, c’est même NORMAL. J’ai conscience que la montée de températures est un peu technique sur les bords. En réalité, tout deviendra plus clair quand tu pratiqueras sur TON cycle à toi. Là, j’anticipe les questions que tu te poseras au moment d’observer ton cycle. C’est à ce moment que tu pourras revenir à cet article et analyser tes propres observations.

Pour récapituler, voilà ce qu’il y a à savoir :

  • Tu prends tes températures au réveil tous les jours.
  • A chaque fois que tu vois une montée par rapport au jour d’avant, tu vas regarder 6 jours en arrière.
  • Dès que tu as une température plus haute de 0,05° par rapport aux 6 jours précédents, tu traces ton « plateau bas ».
  • Côté température : il te faudra 3 températures hautes pour valider ton ovulation. La 1ère température est valide si elle dépasse ton plateau bas de 0,05°. La 3ème température doit dépasser ton plateau bas de 0,20°.
  • Côté glaire cervicale : elle doit avoir changé d’aspect ou disparu quand la montée de températures a lieu. Sinon, il faudra valider 5 températures (au lieu de 3).

Tu as des questions ? Des remarques ? Des doutes peut-être ? Des incompréhensions (je ne t’en voudrai pas, ouh la non, promis) ? Rendez-vous en commentaires en bas de page pour me partager tes retours !

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.