Le temps est venu de te parler de la méthode symptothermique comme contraception post partum, c’est-à-dire après l’accouchement. Cette méthode est basée sur le type d’allaitement choisi. Ce n’est pas évident car le cycle d’allaitement est particulier. Notamment, les signes de fertilité peuvent être plus délicats à cerner que pendant le cycle d’avant-grossesse. On va voir ça ensemble.

Pour écrire cet article, je me suis basée sur le document de la fondation Symptotherm (que tu peux télécharger ici). Je vais te le résumer dans cet article de façon à pouvoir le réutiliser comme mémo après avoir accouché. Autant dire qu’il faudra que ce soit digeste ! Je vais donc faire de mon mieux pour nous résumer (à toi et à future moi) ce que j’en ai compris 🙂

Qu’est-ce que ça veut dire pour ma contraception ?

Dans un précédent article, on a vu la différence entre allaitement « complet », aussi appelé « exclusif », et allaitement partiel. Maintenant, tu vas voir en quoi le type d’allaitement que tu choisis a un impact sur ta contraception en symptothermie.

Rappel sur le cycle d’allaitement

Pour rappel (et pour le plaisir), voici à quoi ressemble le cycle d’allaitement, en théorie avec un allaitement complet :

Contraception post partum Schema-cycle-allaitement-complet
Cycle d’allaitement (si allaitement complet ou exclusif)

Sympto et allaitement complet

Si tu remplis bien tous les critères de l’allaitement exclusif, on considère que tu restes dans la phase pré-ovulatoire infertile pendant les 84 jours qui suivent ton accouchement.

Tu peux commencer à reprendre tes observations et remarques quotidiennes :

  • est-ce que j’ai des pertes, des lochies* ? (*les lochies, ce sont les saignements pendant les quelques semaines après l’accouchement. Ce n’est pas le retour de tes « vraies règles »).
  • combien y a-t-il eu de tétées aujourd’hui ?
  • quel était l’intervalle le plus long entre deux tétées ?

Ou bien, petit tips pour faire + simple 💡
Tu peux juste noter l’intervalle le plus long, et préciser s’il s’agit bien d’un allaitement à la demande (c’est-à-dire mise au sein dès que le bébé a faim, et pas selon des horaires prédéfinis)

Noter ces observations te sera utile pour mesurer la fiabilité de ta contraception. Ca te servira notamment pour faire ton suivi, que ce soit en autodidacte, avec ta conseillère en lactation ou ta conseillère en symptothermie (ou sage femme, ou gynéco).

Sympto et allaitement partiel

En allaitement partiel, dès que tu indiques le moindre signe de fertilité, ta fenêtre de fertilité s’ouvre et tu entres en phase pré-ovulatoire fertile.

J’ai une question. Comment reconnaître les « signes de fertilité » ?

Très bonne question, il y en a plusieurs :

  • Une glaire cervicale blanche, crémeuse, ou transparente, élastique 💧
  • MAIS AUSSI tout saignement 🩸, même occasionnel ou relativement faible

Par prudence, on part du principe que l’ovulation n’a pas encore eu lieu, et que tout rapport sexuel a potentiellement « un risque de grossesse » dès que l’un de ces signes apparaît.

J’ai une autre question : j’observe des pertes liquides. Comment savoir si c’est bien de la glaire cervicale ?

Deuxième excellente question !

👩‍🏫 Tu peux faire ce qu’on appelle le « test du verre d’eau« .

Comment être sûr.e que je suis en phase infertile ?

Pour le savoir, eh bien tu vas guetter, petite mangouste :

  • Tu observais de la glaire cervicale fertile, puis plus RIEN pendant 3 jours ?
  • Tu observais des saignements, puis pouf, plus RIEN pendant 3 jours ?

Dans ces 2 cas, tu repasses en phase infertile pré-ovulatoire le 4ème jour où tu n’observes plus rien.

Tu as dit « pré-ovulatoire » ?

Oui, tu m’as bien entendue ! En fait, on n’a pas de certitude que ton ovulation est bel et bien passée. Ce ne sont peut-être que des tentatives d’ovulation.

Quand est-ce que je peux reprendre la symptothermie en mode « normal » ?

Alors ça va dépendre de 2 choses :

  • Est-ce que tu as eu des saignements précédés par des jours avec de la glaire cervicale fertile ?
  • et/ou : Est-ce que tu as commencé à sevrer baby ?

Tu as répondu OUI à l’une de ces 2 questions ? Dans ce cas, c’est le moment de reprendre tes températures !

Comme dans le mode « normal », une ligne de base va commencer à se dessiner au fur et à mesure des jours. Cette ligne, c’est en fait ta température moyenne sur plusieurs jours. Puis, tu vas observer une montée de températures franche.

Même si tu continues d’allaiter, je t’annonce en grandes pompes… 🎺 ton retour au mode sympto « normal » 🎺! Tu quittes donc immédiatement le mode « Allaitement », et tu retrouves la symptothermie classique avec double contrôle.

Le… le double contrôle…?

Ahhh, je sais, ça fait des mois que tu n’as pas pratiqué la symptothermie classique. Et c’est bien la SEULE raison pour laquelle je vais faire preuve d’indulgence (bon, si ça se trouve, tu n’as jamais pratiqué la sympto, c’est aussi une bonne excuse. Ah, et aussi, ta vie a été chamboulée par l’arrivée de baby, c’est vrai. D’accord, d’accord, un petit rappel ne fait jamais de mal).

Le double contrôle, ce n’est pas un double devoir surveillé en classe. Ni un double check de ton rétroviseur avant de freiner.

contraception post partum double contrôle glaire cervicale et température pour valider l'ovulation

Mais alors qu’est-ce que c’est ?

C’est la rencontre des 2 critères qui vont t’indiquer que ton ovulation est passée, et que tu es désormais en phase infertile :

  1. Ta glaire cervicale est passée d’un aspect filant, transparent 💦… à un aspect grumeleux, collant, parfois qui tire vers le jaune 🐌. Ou bien elle a carrément disparu 🐱‍👤.
  2. ET, en MÊME TEMPS : ta température a significativement augmenté pendant 3 jours de suite 🌡️🔥

Et voilà ! Voilà comment s’applique la symptothermie en contraception post partum, en fonction du type d’allaitement.

Ma réflexion perso par rapport à mon défi

J’arrive au bout de la première partie de mon défi ! Franchement, ce n’était pas évident de trouver les infos fiables, et surtout, de les comprendre en moins de 3 mois. Ce travail de « simplification » était nécessaire, et pourtant, je t’avoue que si je devais la mettre en application demain… je paniquerais un chouil !

Comme je te l’ai dit dans de précédents articles, je vais m’appuyer sur ma super conseillère en symptothermie pour cet après-accouchement. J’ai vraiment envie de profiter de ce post partum pour découvrir notre nouvelle vie avec bébé, nous construire un rythme à trois, tout en prenant soin de moi. Et mon bien-être passe par une sécurité contraceptive !

Je suis actuellement en congé maternité (eh oui, c’est la moi d’il y a quelques semaines qui écrit ces lignes !). Je tâcherai de te tenir informé.e, quand je sentirai que c’est le bon moment, des futures étapes de ma contraception naturelle. A très bientôt ! 🙂

J’espère ne pas t’avoir noyé.e sous les infos (et les « blagues »). Si c’est le cas, ou si tu as des questions, des remarques, viens en commentaires tout en bas de la page !

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.