La température, c’est l’un des deux indic’ de la symptothermie 🕵️‍♀️👉 qui vont te montrer où tu en es dans ton cycle féminin (l’autre, c’est la glaire cervicale, une source incontournable dans le cartel de la fertilité🤠). Tu vas donc utiliser ta température corporelle comme observation clé pour comprendre ton cycle et connaître tes périodes de fertilité. Mais attention, pas n’importe quelle température : ta température basale.

La température basale… c’est quoi ?

Eh bien, c’est tout simplement la température de ton corps la plus basse quand tu es au repos. Si on s’y réfère strictement, il faudrait prendre ta température à heure fixe – ce qui, accordons-nous, n’est pas toujours chose aisée (dédicace la petite alarme pour la pilule tous les jours ⏰). La fondation Symptotherm parle plutôt de « température au réveil ».

A quel moment prendre sa température ?

En fait, l’important, ce n’est pas tant de prendre ta température tôt le matin à une heure précise*, mais au réveil, AVANT de te lever. Une fois que tu es debout même pour aller aux toilettes, ça peut faire grimper ta température et fausser le résultat car ton corps s’est mis en mouvement.

*Je mets quand même une petite réserve sur le côté « heure précise » car certaines (rares) personnes sont « chronosensibles ». Ce qui veut dire que selon l’heure à laquelle tu prends ta température, ça peut fausser le résultat. Donc quand tu apprends, je te conseille d’essayer d’avoir un peu de régularité (moi, je prenais mes températures à 30 minutes voire 1h d’écart le week-end, quitte à me rendormir juste après. Ca marchait nickel).

Et quid du passage à l’heure d’été ou d’hiver ?

Je répondrais qu’on n’est pas venu.e.s ici pour souffrir : alors ne t’en fais pas, 1h de jetlag, ça va pas tout chambouler.

Autre recommandation : pour plus de justesse, c’est mieux si tu as minimum 5h de sommeil d’affilée derrière toi (donc sans te lever entre temps).

Pendant combien de jours je dois prendre ma température ?

Ça va dépendre de ton objectif. Comme je te l’explique dans l’article sur le rôle de la température dans ton cycle, tu n’auras besoin de prendre tes températures qu’après ta période de règles.

Quand tu es en mode « contraception »

Tiens, je te partage de nouveau ma petite œuvre d’art, pour le plaisir (elle est pas belle, quand même ?) :

Température et cycle menstruel fertilité
Températures et cycle menstruel : objectif contraception
  • Tu prends ta température à partir du jour 6 de ton cycle.
    Reste quand même attentive à la présence ou non de glaire cervicale 💧 pendant tes règles, on sait jamais, ta fenêtre de fertilité pourrait s’ouvrir plus tôt. Si c’est le cas, commence tes prises de températures dès que tu vois de la glaire cervicale ET utilise une méthode barrière de contraception dès ce moment aussi.
  • Tu continues tous les jours tes prises de températures, jusqu’à ce que tu voies apparaître la franche montée de températures ↗️ (les 3 étoiles sur mon dessin). Je t’expliquerai dans un autre article ce que je veux dire par « franche » montée.
  • A la 3ème étoile (et SI la glaire cervicale a radicalement changé d’aspect voire même disparu), on considère que ton ovulation est validée, et que tu entres dans la phase prémenstruelle infertile.
  • Les feux sont au vert 🚦, tu peux donc arrêter les prises de températures pour ce cycle. Vraiment comme sur le schéma au-dessus.

Ma recommandation :
Par contre, pendant ton apprentissage (tes 6 premiers cycles), tant que tu n’es pas complètement serein.e, je te conseille de continuer à te protéger pendant la phase prémenstruelle (jaune).
Perso, je faisais valider mes ovulations à ma conseillère en symptothermie, et même avec ça au début, j’ai attendu qu’elle me donne le GO au bout de quelques cycles pour faire sauter la méthode barrière (coucou la team risque 0 👋).

C’est comme tu le sens, mais c’est mon conseil.

Quand tu es en mode « conception »

Température et cycle objectif conception
Température et cycle menstruel : objectif conception
  • Tu prends ta température à partir du jour 6 de ton cycle (tout pareil qu’en contraception).
    A partir de ce moment, tout rapport sexuel non protégé peut aboutir à une fécondation. Tu commences à observer de la glaire cervicale blanche, crémeuse.
  • Tu es de plus en plus fertile au fur et à mesure que tu te rapproches de l’ovulation 🌊. Tu vas voir ta glaire cervicale qui se transforme et devient de plus en plus abondante, filante, transparente, de type blanc d’œuf.
  • Pour maximiser vos chances de concevoir, certains conseillent d’avoir des rapports tous les 2-3 jours pendant les phases fertiles (pour laisser le temps aux petits spermato de se reposer aussi 😴). En vrai, l’essentiel est de s’écouter et ne surtout pas « forcer le destin ». Vous êtes un couple, c’est quand vous le sentez 💗.
  • Tu continues de prendre ta température tous les jours, puis tu vois apparaître la franche montée de températures (les 3 étoiles sur mon dessin).
  • A la 3ème température haute (et SI la glaire cervicale a radicalement changé d’aspect voire même disparu), on considère que ton ovulation est passée, et que tu entres dans la phase prémenstruelle infertile.
  • Cette fois en revanche, tu peux continuer de prendre tes températures. S’il y a eu fécondation, alors tes températures resteront hautes, voire grimperont encore. Ce qui fait que ta phase prémenstruelle jaune va se prolonger. En symptothermie, on considère que tu es enceinte à partir de 21 températures hautes en phase lutéale.

Quand tu es en mode « j’observe mon cycle pour le plaisir »

Schéma observation cycle féminin
Observation cycle menstruel : objectif connaître son cycle

Tu as juste à prendre tes températures pendant la phase fertile tout en observant ta glaire cervicale et ses différentes transformations.

De cette façon, tu pourras découvrir ton passage d’une phase à une autre, et prêter une attention toute particulière à ton énergie du moment, ton humeur, tes sensations physiques, émotionnelles… (En vrai, tout ça, tu le découvres aussi quand tu as un objectif de contraception ou de conception. C’est une part magique d’avoir un cycle au naturel et j’aurai grand plaisir à t’en dire plus à ce sujet dans de futurs articles).

Ensuite, tu pourras, soit arrêter tes prises de températures une fois l’ovulation validée, soit continuer par curiosité pendant la phase prémenstruelle.

Tu te rendras compte qu’à l’approche de tes règles, ta température va chuter. C’est le signe que ton nouveau cycle va commencer, plus tard dans la journée ou le lendemain. Pratique, non ?

En résumé

Pour récapituler, voici QUAND prendre ta température :

  • Le matin au réveil avant de te lever, à une heure régulière si possible et avec minimum 5h de sommeil derrière toi.
  • 🗓️ Tu commences tes prises à partir du 6ème jour après le début de tes règles.
  • 🌡️ Tu peux continuer tes prises si tu le souhaites après ton ovulation validée : si ta température chute, tes règles vont bientôt arriver 🩸. Si elle reste haute ou grimpe encore pendant 21 jours, tu es considérée comme enceinte 🤰.

Dans un prochain article, je t’en dis plus sur le côté concret : quel type de thermomètre il te faudra, et quelles types de prises (de température, hein, pas de judo. …sorry, j’ai hésité à faire cette « blague » mais trop tard, c’est écrit) sont possibles.

Qu’est-ce que tu penses du fait de prendre ta température tous les jours pendant la phase fertile ? Tu trouves ça contraignant, par rapport à la prise de la pilule par exemple ? Ou au contraire, tu as hâte de tester ? Rendez-vous en commentaires tout en bas de la page pour me faire part de tes remarques ou de tes questions ! ⬇️

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Quelles seraient tes recommandations pour une personne qui doit se reveiller tous les jours à l’aube pour sa prière ? Les heures vont varier fortement entre les saisons et il ne sera pas évident d’avoir les minimum 5h de sommeil au printemps.
    En te remerciant d’avance !

    Marieme

    1. Merci pour ton commentaire Marième ! Même si tu n’as pas les 5h de sommeil derrière toi ou que ton heure de prise varie, je te conseille de prendre ta température au réveil, avec un thermomètre double décimale à mémoire. Ça te permettra d’avoir ta température qu’on appelle « basale » (= au réveil), de te rendormir et noter la température plus tard dans la journée. Tu pourras ensuite voir sur plusieurs jours de suite si tes heures de sommeil semblent impacter tes températures ou pas, ça n’arrive que dans certains cas très rares 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.