D’où je pars

C’est avec émotion (et un peu d’appréhension, j’avoue) que je rédige ces lignes. En 2020, j’ai sauté le pas et décidé d’arrêter la pilule après 13 ans de prise. Cela a été le début d’un cheminement de 6 mois pour être autonome et confiante dans ma contraception naturelle. Un an et demi plus tard, j’ai utilisé la même méthode d’observation de mon corps pour décider d’avoir un enfant.

Contraception naturelle : Round 2

Aujourd’hui, en 2022, je découvre encore un nouveau monde : celui de la grossesse et bientôt de la maternité ! En me renseignant sur ce qui m’attend, je m’aperçois que je vais devoir repenser ma contraception pour le « post partum » (oui, mon vocabulaire s’est élargi 😎 : c’est la période qui suit l’accouchement). J’entends parler de beaucoup de femmes qui se sont vues prescrire la pilule (nooon pas ça) ou poser un stérilet après leur accouchement.

Tu l’as deviné, c’est ce que j’aimerais éviter.

Mon défi

Mon défi est donc de choisir et comprendre ma contraception naturelle AVANT mon accouchement, pour être prête à mettre en pratique l’observation de mon corps dès la naissance de mon bébé et éviter la pilule ou le stérilet, en toute sérénité.

Je sais que ce défi sera difficile car :

  • Je pars de zéro en termes de connaissances sur la grossesse, l’accouchement, le fameux post partum, les décisions à prendre par la suite : entre autres, allaiter or not allaiter ? 🤔 Encore moins sur la contraception après la grossesse (à part le fait qu’un allaitement dit “exclusif” permettrait d’être infertile pendant un certain temps… à creuser !).
  • L’accouchement est prévu mi/fin Mai 2022 : il me reste donc 13 semaines pour faire mes recherches, trouver les personnes pertinentes pour répondre à mes questions, comparer et sélectionner l’approche qui me conviendra le mieux, la comprendre, l’apprendre, et résumer mes apprentissages par écrit régulièrement pour partager mon avancement, mes difficultés avec toi.
  • Une fois l’accouchement passé, la mise en pratique s’ajoutera à cette période inconnue avec un.e petit.e nouveau.elle venu.e à la maison et un rythme auquel je sens que je ne suis pas encore prête…!
  • Tous les personnels de santé ne sont pas forcément à l’aise avec l’idée d’une contraception naturelle. Même si nous sommes accompagnés par une sage-femme ouverte d’esprit et que nous avons choisi une maternité bienveillante, je me prépare à devoir peut-être rassurer certaines personnes sur ce choix (oui, je sais, c’est un peu le monde à l’envers).
  • C’est la première fois que je partagerai ce qui a révolutionné ma vie à un cercle plus large que mon copain et mes proches « femmes ». Eh oui, j’ai du mal à en parler à mes proches masculins, famille ou amis. Je n’y arrive d’ailleurs pas encore, comme si c’était tabou, alors que mon message veut aussi inclure les hommes. Partager tout ça au monde est un défi en soi !

Pourquoi je fais ça ?

  • Pour réussir à éviter la contraception hormonale ou le stérilet après ma grossesse pour pouvoir rester à l’écoute de mon corps, sans stress (d’où l’idée d’en connaître et comprendre les principes avant l’accouchement)
  • Apprendre à se connaître est une mission passionnante et sans fin : j’ai envie d’en apprendre davantage sur le cycle féminin pour mieux me comprendre, préserver mon bien-être, apprendre à observer, écouter et aimer mon corps autant que possible, même (surtout) après ma grossesse
  • Pour transmettre les valeurs d’écoute de soi à mes lecteur.ices, à mon futur enfant
  • Concrètement aider les personnes en quête de réponses, qui ont besoin d’être rassurées, accompagnées, qui ne savent pas par où commencer. Comme je l’ai été en 2020, et comme je le suis dans une moindre mesure aujourd’hui, à 3 mois et demi de mon terme.

Comment je compte m’y prendre ?

1. SELECTIONNER L’APPROCHE QUI ME CONVIENT

La contraception naturelle que je choisis : la symptothermie

Il existe plusieurs contraceptions naturelles, toutes avec leur propre indice de fiabilité. J’ai été convaincue par la symptothermie* pour ma contraception puis pour mon projet de conception pendant un an et demi, et j’ai décidé de poursuivre avec cette méthode.

[*Pour les débutant.e.s, je parle beaucoup de « symptothermie » dans ce défi sans jamais expliquer de quoi il s’agit. J’ai créé une série d’articles que je mets à jour régulièrement pour vous éclairer 😘]

L’école que je choisis pour ce défi : Symptotherm

Il y a aussi plusieurs « écoles » de la symptothermie ! J’ai commencé avec la méthode Symptotherm (je t’expliquerai en quoi ça consiste) et je vais poursuivre avec celle-ci car j’en connais déjà le fonctionnement. Dans le futur, j’aimerais aussi étudier d’autres écoles (comme Sensiplan par exemple). Mais ça, je le ferai quand je n’aurai pas d’accouchement à venir 🙃.

[EDIT Avril 2022 : j’ai depuis découvert la méthode MAMA, à laquelle je suis ouverte. La principale différence est que Sympto semble prendre plus de précautions sur les premiers mois post-accouchement. J’ai écrit un article à ce sujet.]

La grande question : allaiter or not allaiter ? 🍒

Après un bref échange avec ma conseillère en symptothermie, j’ai appris que ce qui ferait la différence dans ma contraception après l’accouchement serait MON TYPE D’ALLAITEMENT : est-ce que je décide d’allaiter ou pas ? Si oui, de façon “exclusive” ou partiellement ?

Pour être honnête, je ne me suis jamais posé cette question. Je ne sais pas encore ce que signifie “de façon exclusive” et je n’ai bien entendu aucune idée de ma réponse.

👉 Dans la PREMIERE PARTIE de mon défi, je vais me renseigner sur les différentes approches sur l’allaitement.

Je partirai à la pêche aux infos auprès de sources fiables ou reconnues dans le milieu du bien-être féminin et du cycle menstruel, et sensibles à la contraception naturelle. Par exemple : contacter des conseillères en symptothermie, des sages-femmes, compléter mes connaissances avec des podcasts, blogs, comptes insta, livres, etc.

Après tout ça, je devrais me sentir plus sereine avec le choix de ma méthode (tu la sens, mon aversion au risque ? 😅).

Je pourrai ainsi décider de l’approche la mieux adaptée pour moi après mon accouchement. Dans 2 semaines, le rendez-vous du 6ème mois de grossesse avec notre sage-femme permettra aussi, je l’espère, de peaufiner ma réflexion.

[EDIT Février 2022 : voici en articles les fruits de mes recherches autour de l’allaitement :
Allaiter or not allaiter : l’importance d’être ok avec son projet
Ce qu’il faut savoir sur l’allaitement quand on n’y connait rien]

[EDIT Mars 2022 : après réflexion, je me suis aperçu que j’avais oublié de mentionner les contraceptions masculines dans mon défi ! J’ai décidé de faire quelques recherches à ce sujet, qui m’a semblé vraiment central dans le choix de la contraception post-partum :
J’ai oublié quelque chose d’important !
Et les contraceptions masculines ?
]

2. COMPRENDRE ET APPRENDRE LA METHODE CHOISIE

Je prévois 1 à 2 mois pour découvrir la méthode et la comprendre avant mon accouchement. J’ai prévu de prendre un suivi avec une conseillère pour valider mes connaissances puis vérifier mes observations, mais je sais qu’avoir potassé le manuel gratuit Symptotherm avant le début du suivi m’avait bien aidée la première fois.

Comme j’ai appris avec l’ancienne version de l’appli, il me faudra sans doute un certain temps pour apprivoiser l’appli Sympto Stars. Au fur et à mesure de mon apprentissage, je t’expliquerai comment l’utiliser simplement.

👉 Dans la DEUXIEME PARTIE de mon défi, je te partagerai les points clés de la contraception post partum et je te ferai des petits tutos sur l’appli Sympto Stars.

[EDIT Avril 2022 : A S-4 avant la date du terme, je n’ai finalement pas eu le temps de te préparer des tutos sur l’appli Sympto. Il m’a semblé que d’autres sujets étaient prioritaires, mais aussi qu’il y avait des alternatives à cette appli. Je ne les ai pas testées, mais peut-être seront-elles plus appropriées/avec une option gratuite suffisante ? Je garde quand même mon objectif de t’expliquer comment faire ton suivi sur appli, car je trouve ça super pratique par rapport au suivi manuel (c’est mon avis perso) mais ce sera pour un peu plus tard. J’espère que tu ne m’en voudras pas !]

3. APRES MON ACCOUCHEMENT, METTRE EN PRATIQUE

A partir du mois de Juin (date à préciser selon mon temps d’acclimatation après l’accouchement), je reprendrai 👉 l’observation de mon corps, a priori donc avec l’accompagnement d’une conseillère en symptothermie pour ma tranquillité d’esprit.

A ce moment-là, j’aurai eu le temps de me faire une idée du type d’allaitement (ou non) qui me convient, et de son impact sur la mise en pratique de ma contraception.

4. T’EMMENER SUR LA ROUTE AVEC MOI

Partager mes apprentissages, mes difficultés, mes échecs et mes résultats avec toi sur ce blog tout au long de mon défi avec 👉 1 ARTICLE CHAQUE SEMAINE, jusqu’à ce que je sois 100% à l’aise avec ma contraception naturelle post partum !

Mon projet commence officiellement aujourd’hui 15 Février 2022. Rendez-vous le 18 pour le premier article sur l’allaitement !

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.